Archive

Seite  von  17
Assemblée générale 2019 - Pour maîtriser les défis de la Suisse, une seule solution: plus de pragmatisme et moins d'idéologie

En tant que principale industrie exportatrice de la Suisse, la branche chimie, pharma et sciences de la vie est particulièrement tributaire de conditions-cadres stables pour l'économie. C'est pour cela que scienceindustries soutient l'accord-cadre institutionnel avec l'Union européenne, tout comme elle appelle de ses vœux la conclusion de nouveaux accords de libre-échange, moyennant la garantie des normes internationales en matière de protection des brevets. Par rapport à l'initiative «Entreprises responsables», le président de scienceindustries Matthias Leuenberger milite pour la durabilité de l'action des entreprises membres obtenue sur une base volontaire et s'oppose fermement à tout choix unilatéral de la Suisse. Dans son plaidoyer final, il met l'accent sur les bienfaits de la recherche, dont les solutions servent la société et l'environnement. C'est grâce à elles, conclut-il, que les défis d'aujourd'hui peuvent être relevés avec pragmatisme, sans exigences ni interventions gouvernementales exagérées.

suite
Le secteur chimie, pharma et sciences de la vie, principal exportateur de la Suisse, soutient l'accord-cadre institutionnel

En raison de leurs liens économiques étroits avec l'UE, les industries du secteur chimie, pharma et sciences de la vie ont un intérêt vital à préserver les accords bilatéraux avec l'UE et soutiennent donc les efforts visant à stabiliser l'accès au marché européen dans une structure institutionnelle. L'industrie chimique et pharmaceutique, à haut coefficient de recherche et fortement axée sur l'exportation, voit dans les actuels accords bilatéraux un atout comparatif majeur, sans solution de remplacement équivalente. Voilà pourquoi scienceindustries soutient les propositions actuelles du Conseil fédéral concernant l'accord-cadre institutionnel.

suite
Procédure de consultation sur le projet Politique agricole 2022 (PA22+) : Une protection des cultures moderne et durable doit rester possible

Avec le projet politique agricole 2022, le Conseil fédéral entend, à juste titre, améliorer les conditions-cadres de politique agricole aux plans du marché, de l'exploitation et de l'environnement. Les mesures qu'il a définies sur cette base présentent toutefois de nombreuses lacunes. Elles ne tiennent pas suffisamment compte des avantages d'une protection moderne et durable.

suite
Positions sur la session de printemps 2019

Les positions de scienceindustries en marge de la session de printemps 2019 des Chambres fédérales sont publiées (PDF).

Initiative populaire "Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse" - NON à l'interdiction des méthodes modernes de protection des cultures

Le Conseil fédéral recommande au Parlement de rejeter l'initiative populaire "Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse" sans lui opposer de contre-projet. Sage décision, car cette initiative nuit à la fois aux agriculteurs et aux consommateurs.

suite
Moins de produits phytosanitaires dans l'agriculture conventionnelle - mais plus de produits bio

L'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) a publié les statistiques de vente des produits phytosanitaires pour la période 2008-2017. La quantité de produits phytopharmaceutiques qui ne peuvent être utilisés que dans l'agriculture con-ventionnelle diminue. A cet égard, les herbicides affichent un sérieux recul. Au contraire, on est frappé par le fait que plus de 41% des quelque 2'000 tonnes de pesticides vendues en Suisse sont aujourd'hui destinées à la production bio.

suite
Commerce extérieur du secteur chimie-pharma-life sciences en 2018

Zurich, le 1 février 2019

La branche conforte sa position de principal exportateur de Suisse

En 2018, les ventes à l’étranger du secteur chimie-pharma-sciences de la vie ont atteint CHF 104,33 milliards, un nouveau record. Leur part à l'ensemble des exportations suisses est restée la même qu'en 2017, soit de 44,7%. Ce secteur demeure l'exportateur numéro un de notre pays. Les Etats-Unis ont été le principal débouché des produits chimiques et pharmaceutiques suisses, alors que les ventes à la Grande-Bretagne ont reculé de près de la moitié.

suite
«Initiative pour une eau potable» aux funestes conséquences

Les auteurs de «l'initiative pour une eau potable» exigent que seuls reçoivent des soutiens de l'Etat les agriculteurs qui ne consomment que le fourrage qu'ils produisent eux-mêmes et qui n'utilisent pas de produits phytosanitaires ni d'antibiotiques à titre prophylactique. Le Conseil fédéral recommande au Parlement le rejet de ce texte, sans contre-projet. A juste raison, car son acceptation aurait de lourdes conséquences pour la Suisse.

suite
Positions sur la session d'hiver 2018

Les positions de scienceindustries en marge de la session d'hiver 2018 des Chambres fédérales sont publiées (PDF).

Positions sur la session d'automne 2018

Les positions de scienceindustries en marge de la session d'automne 2018 des Chambres fédérales sont publiées (PDF).

Seite  von  17