Le portrait de l'Industrie chimique et pharmaceutique en Suisse présenté en graphiques vous trouverez ici sous la forme d'une présentation PowerPoint.

La version texte en suivante:

L'industrie chimique et pharmaceutique suisse

L'industrie chimique et pharmaceutique suisse produit presque exclusivement des spécialités. Celles-ci constituent en effet 90 % de la gamme complète de ses produits, une proportion remarquable en comparaison internationale. Cette industrie est dès lors extraordinairement diversifiée, puisqu'on estime à plus de 30'000 le nombre de produits qu'elle fabrique! Pour la plupart de ces spécialités, les besoins annuels mondiaux ne dépassent pas quelques tonnes et sont même souvent bien inférieurs à ces quantités.

Selon les secteurs d'application, on distingue les principaux groupes de produits que voici:

  •     produits pharmaceutiques et de diagnostic
  •     chimie fine
  •     vitamines
  •     substances odoriférantes et aromatiques
  •     produits de protection des plantes
  •     produits chimiques spécialisés pour applications techniques et industrielles
  •     pigments, couleurs et peintures

La stratégie des spécialités est la clé du succès de l'industrie chimique et pharmaceutique suisse. Grâce à leurs articles de très haute valeur, les entreprises helvétiques ont imposé leur présence dans le monde entier et se sont même souvent assuré un leadership sur divers marchés.

Pour l'industrie chimique et pharmaceutique suisse, les efforts de recherche et de développement et leur transformation en nouveaux produits et procédés sont vitaux. Sur la base des connaissances et méthodes scientifiques acquises, les entreprises s'emploient dans relâche à développer de nouveaux produits et procédés destinés à satisfaire les besoins présents et futurs de la clientèle. Mais elles ne peuvent consentir à des dépenses de recherche aussi considérables qu'à partir du moment où elles ont l'espoir fondé de récolter un jour les fruits économiques de ces investissements. Les recettes qu'elles tirent aujourd'hui de la vente de leurs produits leur permettent de financer leurs recherches.

Ce processus d'innovation dépend essentiellement des connaissances scientifiques et techniques dont dispose le personnel d'une entreprise. Car c'est le travail des collaborateurs qui détermine le succès d'un projet de recherche ou de développement. Pour sa part, l'entreprise doit aussi mettre à disposition l'infrastructure de recherche nécessaire et créer, à l'aide d'un style de direction moderne, une atmosphère d'ouverture propice à la création. Même si ces excellentes conditions sont réunies, il est impossible de planifier ou de garantir le succès scientifique. Les risques d'échec peuvent certes être réduits grâce à une gestion avisée des efforts de recherche; mais par rapport aux immobilisations corporelles, les investissements dans la recherche demeurent affectées d'un coefficient de risque élevé.